L’entraînement à l’obéissance

Beaucoup de personnes intéressées par le dressage pour chien ne recherchent – soit que leur chien soit vraiment un feu follet incontrôlable, soit qu’ils entendent le rendre plus calme et gentil – qu’à ce qu’il lui obéisse.

Heureusement, nul besoin de dépenser des sommes extravagantes car il est possible de dresser soi-même un chien en suivant des méthodes de qualité et efficaces comme en cliquant ici : comment bien dresser son chien soi-même.

Un bon dressage à ce niveau implique que votre animal apprenne à écouter aux commandements que vous lui donnez, et à vous obéir. Il y a plusieurs façons de procéder. Beaucoup d’experts estiment à juste titre, que stimuler positivement votre chien, le récompenser et montrer votre satisfaction quand il obéit à vos commandements, est la façon la plus efficace et directe de bien le dresser et d’arriver à vos fins.

Car votre chien sera plus à même d’internaliser et d’obéir à vos ordres quand il sait pertinemment qu’une récompense est au bout…

Il est crucial également de poursuivre et de persévérer dans le temps. C’est ainsi que ça deviendra bien ancré dans votre chien et que cela deviendra pour lui naturel de vous obéir immédiatement, sans problème.

Le rôle et la place de chacun, les règles à respecter, doivent être inculqués à votre compagnon, de préférence très tôt. C’est un des buts du dressage pour chien. Plus tard, votre chien risque d’être désorienté après avoir pris certaines habitudes.

Par exemple, fixez des limites à votre chien en lui faisant comprendre qu’il n’a pas le droit de toujours vagabonder comme bon lui semble. Autre exemple, concernant la nourriture, définissez un horaire précis auquel il prendra ses repas et qui est chargé de les lui donner.

Encore, à quelle heure est la promenade et qui va le promener.

Ces programmes doivent être respectés et être réguliers. Comment dresser un chien ayant ces caractéristiques.
Comment dresser un chien passe par le fait de savoir lui faire comprendre à chaque fois, avec le geste et la parole, que telle attitude n’est pas convenable (exemple, rogner les meubles).

Il sera aussi beaucoup plus gentil, il ne risquera de mordre les enfants ou autres personnes s’il est obéit bien.

Le dressage pour chien n’a que des points positifs pour vous, votre famille et votre chien.

Il n’y a que bénéfice à apprendre l’obéissance correctement et vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour éduquer votre compagnon ici : comment dresser efficacement et facilement un chien comme un PRO.

******************************************

La plus grande erreur que les propriétaires de la plupart des animaux de compagnie font est de simplement présenter un chiot ou un chien dans une maison où réside déjà un chat et de s’attendre à ce qu’ils s’entendent tout de suite. Ca ne fonctionne pratiquement jamais ainsi et ceci fait aussi partie du travail de dresser un chien dont vous pourrez apprendre les meilleurs pratiques ici : dressage pour chiens pour tous rapide et de qualité professionnelle.

Dresser un chien et introduire votre chien à minou

 

La meilleure façon de présenter à votre chat le nouveau membre de la famille est l’exposition limitée. Placez le chat dans une autre pièce quand vous aurez votre nouveau chien. N’oubliez pas d’amener ce dernier en laisse. Ceci lui fait comprendre qu’il entre dans une maison où il y a des règles à suivre et de lui fixer des limites. Cela fait partie de la démarche de dresser un chien.

Utilisez une caisse pour chiens afin de le retenir alors que vous introduisez le chat dans la pièce. Laissez le chat découvrir et flairer le nouveau membre de la famille. Si le chien aboie, grondez-le. S’il ne cesse pas, essayez de faire en sorte qu’il se taise par de plus sévères mesures comme couvrir la caisse avec une serviette. Cela peut sembler dur, mais ça permet d’établir clairement les règles concernant le partage de la maison avec un autre animal et fait partie de la tâche de dresser un chien.

Vous n’avez pas besoin de garder le chien dans la caisse tout au long de la période d’acclimatation. Mais n’oubliez pas de garder le chat dans une pièce séparée lorsque le chien sort.

Une fois que ce dernier a atteint le point où il n’aboie plus quand le chat entre dans la pièce, il est alors prêt à être sorti de sa caisse. N’oubliez pas d’utiliser une muselière, cependant, et de le garder en laisse. Le dressage pour chiens doit respecter deux points que sont la patience et la progressivité.

Si votre chien affiche de l’agression envers votre chat, corrigez son comportement fermement (évitez bien entendu la violence et de lui faire mal, tout est dans l’autorité inflexible perçue). C’est le temps de lui faire prendre conscience que le chat est un membre de sa « meute ». L’astuce consiste à le corriger quand il commence tout juste à afficher un comportement agressif envers le chat. Si vous le surprenez regardant le chat avec un regard trahissant l’envie de le poursuivre, il faut l’empêcher et corriger ceci immédiatement comme il est nécessaire de la faire quand il s’agit de dresser un chien efficacement (réaction immédiate de votre part). N’attendez pas qu’ils soient tous les deux en train de grogner et de siffler. Car le chien associera alors la correction à une menace envers le chat.

Tout en introduisant des chiots dans une maison avec des chats, veillez toujours à protéger le chiot, pas le chat. Car ses griffes sont assez aiguisées pour crever les yeux du chiot. Dans ce cas, c’est le chat qui aura besoin d’être dans une cage jusqu’à ce qu’il apprenne que le chiot est un nouveau membre de la famille.

Rappelez-vous aussi que lorsque les chiens chassent les chats, ils ne le font pas en se sentant menacés. C’est leur instinct de chasseur qui les fait poursuivre un chat, le même instinct qui les fait courir après les oiseaux ou tout ce qui bouge. Il ya eu des cas où les chiens et les chats ont vécu ensemble sous le même toit pendant des années sans aucun incident. Puis un jour, le chien voit le chat courir à travers la cour et l’instinct du chasseur se réveille subitement. Pour un gros chien, il n’y a pas besoin de beaucoup d’énergie pour tuer un chat.

Une relation chien-chat est l’une des plus difficiles à contrôler. C’est un défi indicateur quand on a décidé de dresser un chien. Procédez avec prudence. Lorsque vous êtes en présence des deux animaux, montrez à votre chien qu’il est légèrement le favori (pour éviter la jalousie du chien). Il assimilera cela au fait qu’il a une position plus haute que le chat dans la hiérarchie de la famille (même si pour vous, vous les aimez autant l’un que l’autre et ne faites pas de différence hiérarchique) et ceci préviendra toute envie du chien de se battre avec le chat pour des positions hiérarchiques et sera le gage que vous réussi à dresser un chien avec succès, sur ce point particulier.

Ne leur donnez pas à manger dans la même écuelle, même si cela peut être l’occasion de beaux clichés photographiques. Car c’est la meilleure voie pour aboutir à des bagarres et au désastre. Savoir le faire accepter d’autres animaux dans la maison, et en particulier les chats, est crucial dans le dressage pour chiens.

Donnez à ce chien un emploi pour le rendre heureux

« Mon chien est toujours en train de faire quelque chose. »

Q : Je suis presque au bout du rouleau. Mon Golden Retriever a de 2 ans et il est donc hyperactif ! Il est toujours en train de faire quelque chose, mâchonne les meubles, saute sur tous les gens qui viennent à la maison, il creuse sous la clôture et il est toujours en train de me solliciter tout le temps. J’ai pensé qu’il se calmerait en prenant de l’âge mais ça n’a pas été le cas. Des idées ?

R : Les Golden Retrievers sont très énergiques, enthousiastes, et très aimants vis-à-vis des humains.

Ce que vous décrivez, avec et état constant d’excitabilité sont des activités normales pour ce type de chien. Cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas être changés par un dressage de chien adéquat, mais vous devez comprendre que ce sont quelques-unes des caractéristiques du type de chien que vous avez choisi.

Les Golden Retrievers, comme de nombreuses races sportives, ont besoin d’un dressage pour chien, de l’exercice, de l’attention et d’un travail à faire afin d’être le genre d’animal de compagnie que vous voulez.

Ils excellent particulièrement dans les compétitions d’obéissance. Ils sont très faciles à former et prêts à tout âge.

Dresser un chien de façon efficace est un processus continu et ceci doit être pratiqué tous les jours. Pour un chien qui saute, dites-lui de « Assis – Pas bouger » quand les invités sont sur le point d’entrer par la porte.

Jusqu’à ce que le chien soit considéré comme fiable sur commande, gardez-le en laisse et utilisez cette laisse pour appliquer le commandement. Assurez-vous que vous lui donnez beaucoup d’éloges quand il obéit ; ils n’en deviennent que meilleurs et encore plus motivés à suivre vos consignes.

Sauter est une expression de joie vis-à-vis de vous ou d’une nouvelle personne qu’il voit et il faut faire en sorte dans le dressage du chien de rendre l’expérience d’obéir à votre commandement (en utilisant des friandises et des félicitations) plus gratifiante que l’acte de sauter.

Pour le chien qui est toujours près de vous ou sur vous quand vous êtes assis(e) ou couché(e), eh bien, c’est une des attitudes préférées de ce type de chiens très affectueux. Mais je sais qu’il y a des moments où vous ne pouvez pas ou ne voulez simplement pas l’avoir sur vous.

Apprenez comment dresser un chien et enseignez-lui à descendre de vous et à rester où il est ensuite ou temporairement, confinez-le dans une niche.

dressage chien

Un comportement destructeur comme mâcher et creuser, en particulier chez une race active comme celle-ci, est souvent un signe d’ennui et de manque d’exercice. Un remède à court terme est de vous assurer que votre chien a beaucoup de jouets appropriés à mâcher.

Il existe des produits au goût amer à appliquer en pulvérisation sur votre mobilier qui va décourager la mastication. Gardez vos objets de valeur hors de portée des dents de votre chien. Si mâcher pendant que vous êtes parti est un problème, procurez-vous une niche pour l’y installer lorsque vous ne pouvez pas le superviser.

Pour une cure à long terme en ce qui concerne la mastication et un comportement destructeur, votre chien a besoin d’une façon constructive d’utiliser son énergie. Des promenades quotidiennes sont plus efficaces que de simplement le laisser sortir dans la cour pour s’amuser.
Les promenades sont amusantes et saines pour vous deux !

Profitez de la capacité de récupération naturelle et de ses aptitudes athlétiques – par exemple en jouant avec un frisbee ou une balle ? Bien sûr, qu’il le peut !

Pouvez-vous lui donner un « travail »?

Peut-il aller chercher des choses autour de la maison pour vous comme des morceaux de linge sale ou ranger ses jouets ?

Bien sûr, qu’il peut, si vous prenez le temps de lui montrer comment. Le dressage pour chien et l’entraînement à l’obéissance sont efficaces, aussi.

Cela demande beaucoup d’énergie pour se concentrer et obéir aux commandements !

Vous pouvez intégrer des commandes d’obéissance dans tout ce que vous faites. Les promenades, les jeux et le travail à faire sont tous d’excellents brûleurs d’énergie et donnent à votre chien l’attention personnelle dont il a envie et qu’il recherche.

dresser chien

Le plus grand désir de votre chien est de vous plaire.

Vous pouvez lui montrer ce qu’il faut qu’il fasse pour vous faire plaisir grâce au dressage pour chien et les éloges. De même, vous devez comprendre que votre chien a des besoins, aussi.

Toute relation réussie, qu’elle soit humaine ou canine, implique une compréhension des besoins mutuels et comment les satisfaire au mieux. Si vous lui donnez ce dont il a besoin – de l’exercice, du dressage pour chien, un travail à faire et la louange et l’attention adéquates, il sera mieux en mesure de vous donner ce dont vous avez besoin – un compagnon calme et bien élevé !

Quand on sait comment dresser un chien, cela enrichit énormément la relation entre humains et chiens et rend la vie en commun épanouie et heureuse pour tout le monde. Alors, profitez de notre guide complet pour dresser un chien et vous vous en féliciterez vous-même d’avoir pris cette sage décision. Cliquez simplement ICI.

Le langage du corps et le dressage pour chien

Maxime pour savoir comment dresser un chien : « Ce n’est pas ce que vous dites, mais comment vous le dites qui importe vraiment ! »

Q : J’ai amené mon chien à un cours d’obéissance mais je rencontre encore des problèmes pour lui faire comprendre ce que je veux qu’il fasse. Mon instructeur me dit que je n’utilise pas le bon ton de voix ou le langage du corps qui convient, mais je ne sais pas ce qu’il veut dire. Est-ce que vous pouvez m’aider ?

R : Puisque les chiens ne parlent pas, la langue parlée n’est pas aussi important’ pour eux que pour les humains. Bien qu’ils puissent apprendre ce que certains mots signifient, les chiens comprennent des signaux non verbaux, comme le ton de la voix, les gestes et la posture mieux qu’ils ne comprennent les mots.

dresser son chien

Par exemple, attirez l’attention de votre chien, puis, d’une voix heureuse, appelez-le en utilisant un commandement différent de celui auquel il est habitué et en prononçant un autre nom que le sien. Si son nom est Prince, dire «Ici, Jacko ! » Devinez quoi ? Même s’il n’a jamais entendu ces mots auparavant, il va encore venir parce qu’il reconnaît le ton de la voix chaleureuse que vous utilisez toujours quand vous voulez qu’il vienne.

Les chiens sont également très sensibles aux expressions faciales et au contact visuel. Il sait qu’un sourire signifie que vous êtes heureux et un air renfrogné que vous ne l’êtes pas.

Voici un autre exemple : En utilisant cette même voix joyeuse combinée avec un grand sourire, dites-lui qu’il est un terrible, affreux, misérable chien et que vous êtes vraiment en colère contre lui.

Qu’est-ce qu’il va faire ? Au lieu de se recroqueviller dans la honte, il se tortille, remue et veut vous embrasser ! Pourquoi ? Parce que vous parlez de lui avec le même ton que vous utilisez habituellement pour le louer et le féliciter. Il ne se soucie pas des mots que vous utilisez – c’est à votre attitude heureuse qu’il répond.

Comprendre ceci est une clé du dressage du chien.

Les chiens font également attention à votre posture. S’accroupir au niveau du chien l’invite à venir à vous ou de jouer. Se tenir debout droit avec vos épaules vers l’arrière est une posture plus imposante et indique au chien que vous êtes quelqu’un à respecter.

Les chiens deviennent très confus quand les expressions, les attitudes et les tons de la voix de leurs propriétaires ne correspondent pas. Si vous vous accroupissez et appelez votre chien en utilisant une voix heureuse mais avec un froncement de sourcils sur votre visage et un regard sévère dans votre œil, il ne saura pas quoi faire !

Est-il censé venir ou êtes-vous en colère contre lui ?

S’il vient, il va probablement le faire avec crainte car froncer les sourcils et avoir les yeux sévères signifient généralement quelque chose de désagréable qui va se produire ! Mais comme vos signaux sont mélangés et confus, il ne peut deviner ce que vous voulez ou ce qui va lui arriver.

Beaucoup de maîtres donnent des commandements sur un ton interrogatif : « Prince, assis ? »

Cela indique au chien que vous n’êtes pas sûr(e) de vous-même et que vous ne savez pas exactement ce que vous voulez qu’il fasse. Si vous ne savez pas, il ne le saura pas non plus ! D’autres émettent l’ordre en quelque chose qui sonne apaisant, sinistre et interrogateur le tout en même temps : « Prince, assiiiiis ? » Le pauvre chien ne sait pas du tout ce que vous essayez de faire passer et peut ne pas répondre du tout !

Afin d’être plus efficace pour dresser un chien et de bien communiquer avec lui, votre expression, les yeux et le ton de la voix doivent tous concorder et signifier la même chose. Vous devez utiliser différentes expressions et tons pour des situations différentes mais veillez à ce qu’ils soient toujours compatibles entre eux pour une même situation et intention. Lorsque vous dites à votre chien de faire quelque chose, utilisez une voix de faible intensité mais tonique, ferme et qui va directement au fait. « Prince, assis ! »

Votre expression faciale doit être neutre, ni sourire ni froncement des sourcils, vous devriez être debout et bien droit et vos yeux devraient clairement lui indiquer « Fais-le ! » – Tout ceci est alors non équivoque et cohérent pour votre chien, il comprendra sans ambiguïté ce que vous voulez et il s’exécutera.

dresser un chien

S’il obéit, donnez-lui alors un grand sourire et des félicitations avec une voix joyeuse et heureuse. Laissez-lui savoir exactement comment vous êtes heureux avec lui. S’il ne obéit pas, lui lancez-lui un regard désapprobateur et abaisser votre voix (aussi grave que vous le pouvez) pour lui asséner un court mais manifeste «non».

Savoir comment dresser un chien ne s’improvise pas. Il est indispensable de connaître certains secrets, attitudes et protocoles pour que le dressage du chien soit efficace et utile.

Vous découvrirez tous ces indispensables éléments dans le guide ci-dessous :

dressage de chien

Comment dresser un chien qui saute toujours sur moi

Q : Mon chien saute sur moi et sur toutes les personnes que nous rencontrons. Je trouve cela très ennuyeux, et mes amis n’apprécient pas du tout quand il déchire ou salit leurs vêtements. Que puis-je faire pour lui apprendre à ne pas sauter ?

R : Il est nécessaire de comprendre ces attitudes avant de dresser un chien.

Le saut est un comportement de chien normal, la plupart des chiens vont sauter sur les gens sauf s’ils ont appris à ne pas le faire. Tous les canins, sauvages ou domestiques vivent selon un ensemble de « règles d’étiquette canine » enseignées à chaque chiot dès sa naissance.

Dès qu’ils sont capables de manger des aliments solides, leur mère porte des morceaux de nourriture dans leur bouche pour les donner à ses chiots qui l’attendent. A son retour, les jeunes chiots la saluent joyeusement en léchant les morceaux de nourriture autour de ses lèvres. Comme les chiens grandissent, ce comportement se traduit en une salutation canine admise et acceptable. Si vous avez plus d’un chien, ou si votre chien rencontre un ami-chien, ils sont susceptibles de se lécher autour de la bouche pour se dire bonjour. Ce comportement est similaire à l’habitude de se serrer la main chez les humains.

Dès qu’un chiot est en mesure de se souvenir, il lui a été enseigné de saluer sa mère et d’autres chiens de cette manière.
Quand un chiot se déplace de sa litière vers vous, il conserve ce comportement d’accueil « Content de vous voir ».

Cependant, les humains marchent debout et ont une bouche qui se situent très loin du sol en hauteur. Lorsque votre chien est heureux de vous voir et veut vous accueillir avec la seule manière qu’il connait, il doit sauter dans une tentative de vous lécher autour de cette bouche placée si haut pour lui. Les gens trouvent le saut et le léchage de la bouche plutôt dégoûtant et réagissent souvent en grondant le chien ou en le repoussant.

comment dresser un chien
 

Pour un chien qui n’a reçu aucun autre apprentissage à ce niveau, cela peut être très déroutant. Pour faire le rapprochement avec nous humains, si vous avez appris que la bonne façon polie de rencontrer une nouvelle personne ou de saluer une vieille connaissance est de lui serrer la main, et vous vous êtes trouvé(e) tout à coup dans une culture différente, où se serrer la main n’était pas la coutume et est même d’ailleurs considérée comme repoussante, vous seriez confus(e) si on vous a repoussé et regardé avec dégoût. Si quelqu’un vous a pris alors à part pour vous apprendre que, dans cette culture on s’incline pour saluer les uns les autres au lieu de serrer la main, vous pourriez facilement respecter cette coutume, changer vos habitudes dans ce pays et bientôt saluer les gens selon leur manière qui est socialement acceptée comme correcte.

Votre chien est cet étranger dans une nouvelle culture, et il peut lui être enseigné la manière acceptable de saluer les gens. Il existe de nombreuses méthodes de dressage pour chien afin d’empêcher un chien de sauter intempestivement. Une des plus anciennes est de placer votre genou sur sa poitrine alors qu’il est déjà dans l’action de sauter. Je n’ai pas eu beaucoup de succès avec cette méthode, et je n’ai aussi pas entendu des autres qu’elle était efficace. Une autre façon est d’avoir le chien en laisse et collier. Quand il saute, il s’agit de tirer avec un coup sec vers le bas et, en disant une commande comme « Stop ! » (Ne pas utiliser le mot « Couché » pour faire cesser le saut du chien qui est employé spécialement lors du dressage de chien.)

La meilleure façon de dresser un chien à ne pas sauter est de lui enseigner un comportement alternatif qui est plus acceptable pour les humains tels que « Assis » et « Assis-Pas bouger ». Chaque fois que vous retournez à la maison après avoir fait les courses par exemple, ayez un biscuit pour chien à portée de main. Lorsque Médor se précipite pour vous saluer, dites-lui « Assis ! ». S’il saute et se tortille, ignorez ses avances. Quand il s’assoit, il obtient sa friandise et apprend une autre façon de saluer. Quand des amis viennent à votre domicile et lorsque vous rencontrez des gens en dehors, dites à Médor « Assis-Pas bouger » avant de le caresser. Il ne devrait obtenir que des caresses et des friandises s’il reste assis.

dressage du chien
Ne grondez pas votre chien, soyez patient(e), et récompensez seulement le comportement positif de s’asseoir gentiment. La plupart des chiens apprennent rapidement qu’ils obtiennent beaucoup d’attention quand ils pratiquent cette nouvelle forme de communication lorsqu’ils saluent convenablement les gens.
Dresser son chien est essentiel pour avoir une relation épanouie entre vous et votre animal. Vous ne l’en aimerez que davantage alors foncez et apprenez COMMENT DRESSER UN CHIEN ICI.

Comment dresser un chien bruyant ?

Q : Mon chien aboie tout le temps. Il aboie après le facteur, aux sons qu’il entend à la télévision, aux oiseaux qu’il voit derrière la fenêtre, chaque fois que la sonnette retentit, quand il veut quelque chose. Il ne semble jamais se taire. J’ai essayé de crier après lui, presser du jus de citron dans sa gueule, essayer de le faire taire mais rien n’y fait. Rien ne semble fonctionner. Il me rend fou ! Que puis-je faire ?

R : Aboyer inconsidérément peut être, très honnêtement, un comportement difficile à modifier parce que c’est une activité d’auto-récompense pour le chien. Quand un chien aboie, il fait presque toujours se produire quelque chose. Quand il aboie contre le facteur, par exemple, le facteur s’en va. (Le chien ne sait pas que déposer le courrier puis s’éloigner est le travail du facteur – il pense que son aboiement a fait peur à « l’intrus » et l’a éloigné.)

Lorsque la sonnette de la porte retentit, il aboie pour vous faire savoir que « quelque chose » se trouve là-bas… et bien sûr, vous venez voir. S’il aboie pour son dîner, vous lui apportez habituellement. Hurler, gronder ou de jeter des choses par terre sont rarement efficaces en tant que « corrections » parce que le chien réalise ainsi encore que quelque chose se produit grâce à ses aboiements, même si ce quelque chose n’est pas très agréable.

Une meilleure façon de faire taire votre chien bruyant est de lui apprendre à commencer – et à arrêter – d’aboyer sur votre commande.

 

dressage de chien
 

Tout d’abord, le dressage du chien doit aboutir à ce qu’il « parle ! » pour avoir un biscuit pour chien. Félicitez-le quand il aboie pour cette raison et comme vous lui aurez enseigné. Après quelques « wouf wouf », dites-lui « Bon, assez ! » avec une voix ferme et claire et mettez immédiatement le biscuit dans sa bouche.
Il est impossible pour lui d’aboyer quand sa bouche est bourrée de biscuit et il n’a alors d’autre choix que d’obéir à vos ordres de cesser d’aboyer. Maintenant, dites-lui quel bon chien il est d’être calme.

Avec un chien aussi bruyant que le vôtre, vous pouvez utiliser tous ses épisodes d’aboiements comme des possibilités pour dresser votre chien. Lorsque quelqu’un sonne à la porte, félicitez-le d’aboyer pour vous alerter, puis lui dites-lui sans attendre « Assez ! »

Et récompensez-le avec une friandise dès qu’il s’arrête. Il va apprendre que vous tolérez quelques aboiements et puis le silence. Assurez-vous de le récompenser quand il est censé aboyer puis de le récompenser à nouveau quand il est censé s’arrêter (Assez !) à votre commande.

Quand vous savez qu’il comprend parfaitement le sens du mot « Assez », vous pouvez commencer à le « corriger » quand il l’ignore. S’il n’obéit pas à votre commande de cesser d’aboyer, donnez-lui un coup sec sur son collier et grondez-le « NON ! Assez ! ».
Avant longtemps, vous serez en mesure d’utiliser « Assez ! » afin de l’arrêter avant qu’il ne commence à aboyer.

Cette façon de dresser son chien va ne prendre que quelques semaines. Soyez persévérant(e) et n’abandonnez pas. Certaines races sont naturellement bruyantes et demanderont plus de travail que d’autres. Même si votre chien comprend ce qu’on attend de lui, il peut encore aboyer plus souvent que vous ne le souhaitez. Maintenant, cependant, vous avez un moyen d’attirer son attention et de lui faire savoir ce que vous voulez.

Même si vous avez à dire « Assez ! » chaque fois qu’il aboie alors qu’il n’est pas censé le faire, vous allez parvenir à de bien meilleurs résultats que lorsque vous n’aviez aucun moyen de communiquer avec lui du tout.

Q : Mon chien vit à l’extérieur et aboie presque constamment. Les voisins se plaignent et ils ont appelé la police une fois. Si je ne peux pas le faire arrêter, je vais devoir le donner. Est-ce qu’un de ces colliers anti-aboiement peut-il d’une quelconque aide ?

 

dressage pour chien
 

R : C’est possible, mais il y a une bonne chance qu’il ne constituera pas un remède permanent. Les chiens sont des créatures sociales ; la nature n’a pas eu l’intention pour eux de les faire vivre par eux-mêmes isolés de leurs familles. Les chiens qui vivent à l’extérieur sont souvent seuls et s’ennuient. Ils aboient pour attirer l’attention et avoir quelque chose à faire. Un collier anti-aboiements pourrait le faire taire temporairement mais si vous ne prenez pas soin de ses besoins de compagnie et d’exercice, votre chien va apprendre à ignorer le collier et continuer ses aboiements. Pour une solution à long terme, amenez-le à l’intérieur de votre maison et faites de lui un véritable membre de votre famille.

Pour vivre heureux et profitez pleinement de son compagnon à quatre pattes, sachez comment dresser un chien est primordial. Pensez-y, ceci est à votre portée en cliquant ci-dessous :

comment dresser un chien

Dresser un chien et bâtir la confiance de l’animal

Vous connaissez sûrement déjà. Un chien qui semble nerveux et anxieux peur pour n’importe qui ou quoi – d’autres personnes, d’autres chiens, des bicyclettes, etc…. Il va sans dire qu’un chien timide peut être un problème pour vous, le propriétaire. Le type de comportement qu’il montre et son absence totale de confiance fait qu’il sera impossible pour vous de lui donner même la formation de dressage pour chiens la plus élémentaire. Sans oublier qu’un chien craintif est beaucoup plus susceptible de se bagarrer avec ses congénères.

Inculquer la confiance elle-même peut être une notion mal comprise quand on parle de chien. Le point ici n’est pas de construire son égo (oui, ils ont un égo eux aussi), sa personnalité, au point où il deviendrait arrogant, et de lui faire croire que lui – et non pas vous – est le chef de la « meute ».

Pour tout savoir sur ce point et sur tous les autres points du dressage pour chien, n’hésitez pas à cliquer ci-dessous :

dressage chien
Dresser un chien implique toujours de lui faire savoir que vous êtes et demeurez le chef. Pour des raisons évidentes, le dressage d’un chien craintif demandera des méthodes légèrement différentes.

Comment reconnaître un chien craintif

 

Un chien timide aura sa queue bien cachée entre ses jambes et ses oreilles aplaties contre sa tête. Il abaissera sa tête – un signe certain qu’il ne se considère pas comme le leader dominant de la meute, tremblera et halètera. Si vous vous dirigez vers lui pour le caresser, il recule. Dans les cas extrêmes de peur, le chien peut uriner voire s’enfuir et fuguer.

Dressage pour chien – Les causes de la peur

 

Un chien qui n’a pas été correctement socialisé dans les premiers stades peut s’attendre à être nerveux ou timide avec les étrangers. La socialisation l’expose à d’autres chiens, d’autres animaux et aux êtres humains et, par conséquent il ne les considère pas ou plus comme quelque chose à craindre.

Un chien qui a été enfermé dans un chenil pour une grande partie de sa vie a de la difficulté relative à l’acceptation de personnes et de nouvelles situations.

Vous avez également à considérer que certaines races sont naturellement douces.

Les chiens qui auraient pu être ballottés entre les maisons ou qui ont souvent été victimes de violence sont susceptibles de souffrir de troubles nerveux.

Cependant, tous les chiens timides ne sont pas le produit d’abus. Les maladies obligent souvent un chien à perdre l’estime de soi aussi. Un chien dans la douleur ou l’inconfort ne sera pas très sociable. Vous pouvez alors le faire examiner par un vétérinaire pour vous assurer qu’il n’y a rien de grave. Les chiots qui ont eu des expériences terrifiantes sont très enclins à conserver des souvenirs de l’incident désagréable, conduisant à un comportement craintif comme un chien adulte.

Dresser un chien timide

 

Le processus de construction et de renforcement de la confiance chez un chien implique un long processus de désensibilisation. Soyez patient. Les résultats ne seront pas immédiats.

Déterminez d’abord les objets dont il a peur et exposez-le ensuite progressivement à ceux-ci. S’il a peur des gens, demandez l’aide d’un ami.

Laissez cette personne et le chien dans la même pièce, mais sans qu’elle approche de lui ou qu’elle lui prête attention. Une fois que le chien a pris l’habitude de la présence de votre ami, dites-lui d’offrir à l’animal une petite gâterie, les mains dans son dos et tournant lui-même le dos au chien. Car il s’agit d’une position non-menaçante pour ce dernier.

Une fois qu’il est habitué à recevoir des récompenses d’un inconnu, demandez à votre ami de commencer à lui parler. Les prochaines étapes seront de se tourner en face de lui et de le tapoter et le toucher doucement. Si, à n’importe quel point dans ce processus, le chien se dérobe, retournez à l’étape précédente et recommencez tout.

Si votre chien a peur de ses congénères, alors ne le présentez pas d’un coup à tout un groupe d’entre eux en espérant qu’il s’entende avec eux comme par enchantement. Emmenez-le pour une promenade en laisse dans un parc où il y a d’autres chiens avec leurs maîtres. La laisse ne doit pas être trop serrée car alors il se sentirait limité et vulnérable. Ce pourrait alors se transformer en peur, une des principales causes d’une bataille entre chiens.

Ayez une attitude calme et nonchalante parmi les autres chiens. Ils peuvent être influencés et mimer les comportements des autres êtres autour d’eux. Si votre chien remarque que vous êtes parfaitement détendu(e), il décidera qu’il n’y a rien à craindre.

Par-dessus tout soyez patient(e). Cela peut prendre des mois avant qu’il ne gagne une certaine confiance. Ne rouspétez pas et ne vous moquez pas de lui. Encouragez-le et soyez sachez lui faire des éloges quand il y a des progrès, même minimes. Offrez-lui ce qu’il aime : courir dans le parc, ses gâteries préférées. Il pourrait ne jamais se transformer en un animal sociable enthousiaste, mais finalement, il va apprendre à être plus à l’aise quand même et c’est aussi le but quand il s’agit de dresser un chien ayant ces caractéristiques.

Dressage pour chien et prévention des bagarres avec les chats

La plus grande erreur que les propriétaires de la plupart des animaux de compagnie font est de simplement présenter un chiot ou un chien dans une maison où réside déjà un chat et de s’attendre à ce qu’ils s’entendent tout de suite. Ça ne fonctionne pratiquement jamais ainsi et ceci fait aussi partie du travail de dresser un chien dont vous pourrez apprendre les meilleurs pratiques ici : dressage pour chiens pour tous rapide et de qualité professionnelle.

Introduire votre chien à minou

 

La meilleure façon de présenter à votre chat le nouveau membre de la famille est l’exposition limitée.

Placez le chat dans une autre pièce quand vous aurez votre nouveau chien. N’oubliez pas d’amener ce dernier en laisse.

Ceci lui fait comprendre qu’il entre dans une maison où il y a des règles à suivre et de lui fixer des limites.

Cela fait partie de la démarche de dresser un chien.

Utilisez une caisse pour chiens afin de le retenir alors que vous introduisez le chat dans la pièce.

Laissez le chat découvrir et flairer le nouveau membre de la famille. Si le chien aboie, grondez-le.

S’il ne cesse pas, essayez de faire en sorte qu’il se taise par de plus sévères mesures comme couvrir la caisse avec une serviette.

Cela peut sembler dur, mais ça permet d’établir clairement les règles concernant le partage de la maison avec un autre animal et fait partie de la tâche de dresser un chien.

Vous n’avez pas besoin de garder le chien dans la caisse tout au long de la période d’acclimatation. Mais n’oubliez pas de garder le chat dans une pièce séparée lorsque le chien sort.

Une fois que ce dernier a atteint le point où il n’aboie plus quand le chat entre dans la pièce, il est alors prêt à être sorti de sa caisse. N’oubliez pas d’utiliser une muselière, cependant, et de le garder en laisse. Le dressage pour chiens doit respecter deux points que sont la patience et la progressivité.

Si votre chien affiche de l’agression envers votre chat, corrigez son comportement fermement (évitez bien entendu la violence et de lui faire mal, tout est dans l’autorité inflexible perçue).

C’est le temps de lui faire prendre conscience que le chat est un membre de sa « meute ». L’astuce consiste à le corriger quand il commence tout juste à afficher un comportement agressif envers le chat.

Si vous le surprenez regardant le chat avec un regard trahissant l’envie de le poursuivre, il faut l’empêcher et corriger ceci immédiatement comme il est nécessaire de la faire quand il s’agit de dresser un chien efficacement (réaction immédiate de votre part).

N’attendez pas qu’ils soient tous les deux en train de grogner et de siffler. Car le chien associera alors la correction à une menace envers le chat.

Tout en introduisant des chiots dans une maison avec des chats, veillez toujours à protéger le chiot, pas le chat. Car ses griffes sont assez aiguisées pour crever les yeux du chiot. Dans ce cas, c’est le chat qui aura besoin d’être dans une cage jusqu’à ce qu’il apprenne que le chiot est un nouveau membre de la famille.

Rappelez-vous aussi que lorsque les chiens chassent les chats, ils ne le font pas en se sentant menacés. C’est leur instinct de chasseur qui les fait poursuivre un chat, le même instinct qui les fait courir après les oiseaux ou tout ce qui bouge.

Il y a eu des cas où les chiens et les chats ont vécu ensemble sous le même toit pendant des années sans aucun incident. Puis un jour, le chien voit le chat courir à travers la cour et l’instinct du chasseur se réveille subitement. Pour un gros chien, il n’y a pas besoin de beaucoup d’énergie pour tuer un chat.

Une relation chien-chat est l’une des plus difficiles à contrôler. C’est un défi indicateur quand on a décidé de dresser un chien. Procédez avec prudence.

Lorsque vous êtes en présence des deux animaux, montrez à votre chien qu’il est légèrement le favori (pour éviter la jalousie du chien). Il assimilera cela au fait qu’il a une position plus haute que le chat dans la hiérarchie de la famille (même si pour vous, vous les aimez autant l’un que l’autre et ne faites pas de différence hiérarchique) et ceci préviendra toute envie du chien de se battre avec le chat pour des positions hiérarchiques et sera le gage que vous réussi à dresser un chien avec succès, sur ce point particulier.

Ne leur donnez pas à manger dans la même écuelle, même si cela peut être l’occasion de beaux clichés photographiques. Car c’est la meilleure voie pour aboutir à des bagarres et au désastre. Savoir le faire accepter d’autres animaux dans la maison, et en particulier les chats, est crucial dans le dressage pour chiens.

Principes basiques dans le dressage de chiens

Tous les propriétaires de chiens devraient connaître quelques principes fondamentaux car ces derniers leur seront très utiles dans la vie quotidienne.

Les commandements de base pour dresser un chien sont principalement : viens ici, assis, reste ici, attends, couché, debout, c’est bien, non, laisse ça, au pied…

Ces ordres de base devraient être appris en premier. Cela facilitera l’apprentissage de commandements plus difficiles à faire comprendre.

Pour une formation intégrale rapide et efficace, prenez connaissance de : comment dresser son chien soi-même vite et comme un pro.

La persévérance et la régularité sont requises pour dresser un chien

 

L’efficacité d’un dressage dépend beaucoup de la répétition et de la persévérance, au long de la journée. Il faut savoir aussi être concentré(e), accompagner le commandement avec le regard et le geste appropriés, ce qui renforce l’attention de votre chien.

Votre attitude positive et constructive aide beaucoup également votre animal à s’habituer rapidement, répondre à vos attentes sans difficultés et important, sans incidents très déplaisants (mouiller les tapis, détruire les chaussures, etc…).

Le ton de votre voix joue un grand rôle aussi dans l’apprentissage. Comment dresser un chien avec succès nécessite de savoir moduler sa voix pour montrer quand vous êtes satisfait(e) et lorsque vous êtes mécontent(e) des résultats.

Prenez soin de vous assurer que votre chien a bien compris vos ordres. Ne les modifiez pas en cours de route, n’usez pas de violence, car ceci aura un effet contre-productif lors du dressage de chiens.

Planifiez la durée des exercices de dressage

 

Ces périodes de dressage doivent être courtes, intenses et intéressantes pour le chien. Il ne perdra pas ainsi son intérêt, son attention et sa faculté à y répondre correctement.

Commencer avec des buts restreints (que le chien reste assis pendant 5 secondes en votre présence, puis quand vous vous éloignez de lui, puis lorsque vous disparaissez de sa vue).
Le meilleur moment pour le dressage est lorsqu’il est affamé. Il est alors très attentif.

Veillez à introduire aussi des plages de jeu durant l’entraînement.

Et terminez chaque séance sur une note positive.

Comment dresser un chien : sachez le féliciter et le récompenser quand il le mérite

 

C’est aussi un aspect-clé du dressage. Félicitez-le et récompensez-le à chaque fois qu’il a bien obéi.
Les récompenses peuvent être représentées par des temps de jeu ou de la nourriture.
Mais il faut toujours faire preuve de discipline d’abord, puis ensuite l’affection des félicitations lors du dressage de chien.

Une fois que votre chien est bien habitué à vos commandements et à vos gestes, diminuez progressivement les récompenses données.

Vous réussirez en étant juste, respectueux envers votre compagnon. Il vous considérera alors comme un mâle alpha leader.

Comment dresser un chien pour corriger son comportement

Comment bien dresser un chien… et maintenir votre équilibre !

 

Soyons clair. Nous avons déjà beaucoup à nous préoccuper dans notre vie quotidienne (l’école, le travail, élever de jeunes enfants, etc…) et la dernière chose que nous désirons, c’est de devoir faire face à un comportement désordonné de notre chien. Exemples : Mince, il a mordu le chat du voisin ; oh la la, dans quel état il a mis mes beaux pétunias ; oh non, comment il a arrangé le canapé et j’en passe.

La première et la plus importante chose à se rappeler et à considérer comme une règle intangible lors du dressage d’un chien : c’est la constance et la répétition. Pensez à votre compagnon un peu comme à un très jeune enfant. Les chances qu’il tienne compte de vos paroles sont très minces, voire quasi-inexistantes.

Mais si ceci est constamment et patiemment répété jour après jour, ces paroles et instructions s’imprimeront dans la tête de votre chien et influenceront positivement son comportement.

Également, il est primordial d’établir des règles strictes et claires. Il ne faut que votre chien croit que quoi qu’il fasse, vous êtes toujours d’accord. Par exemple, s’il a l’habitude de sauter, pour exprimer sa joie, sur tout visiteur, réprimandez-le gentiment mais fermement. Et là, s’il obéit, donnez-lui une récompense et montrez que vous êtes satisfait(e).

Attention, cependant, à réagir à l’excès. Une des pires choses à faire pour bien dresser son chien, c’est de le réprimander trop sévèrement. Il aura peur de vous ainsi, car il ne comprend pas votre réaction, et cela peut avoir une incidence sur son comportement futur. Ça peut le traumatiser. Il peut développer un caractère timide et irascible (il se cache à l’approche d’autres personnes ou animaux), ou pire agressif.

Dresser un chien sur son comportement peut vous apporter, à vous et à votre chien, beaucoup de satisfactions, quand c’est pratiqué de façon adéquate. Il sera plus gentil, vous apportera au lieu de stress la joie d’être accompagné(e) d’un bon compagnon fidèle.

Les chiens sont des animaux qui vivent selon des rapports d’autorité. Le dressage de chien a toutes les chances d’un franc succès si vous savez définir les rôles de dominant respectueux de votre animal, il saura garder sa place sans rechigner, et vos rapports seront les meilleurs possibles.

Alors, sachez dresser un chien de la meilleure manière possible avec les meilleures ressources disponibles comme ici : comment dresser et éduquer rapidement et avec efficacité un chien.

L’entraînement à l’agilité dans le dressage de chiens

Les parcours d’agilité peuvent vous procurer ainsi qu’à votre chien, beaucoup de plaisir et de bons moments. Ils nécessitent beaucoup d’énergie, une bonne coordination entre vous et votre chien et une rapidité d’analyse et de réaction de votre compagnon. Ce sport canin peut transformer votre chien de paresseux et sédentaire en chien actif et dynamique. De plus, l’agilité est une bonne pratique pour bien dresser un chien.

Cela développera aussi la confiance de votre animal envers vous, le stimulera mentalement et participera à son bon développement physique et à bien éduquer son chien.

DRESSAGE CHIENS : l’agilité, ça consiste en quoi ?

 

Assez exigeant physiquement pour votre chien, cela consiste en gros à lui faire accomplir un parcours semé d’obstacles. Vous ou un guide d’entraînement guide un chien sans laisse, à travers une stimulation gestuelle et verbale, sur un parcours d’obstacle en obstacle. Le guide doit bien connaître le parcours et le chien doit focaliser son attention sur son guide.

Un parcours typique comprend une variété d’obstacles à franchir comme :

– passer à travers un tunnel,

– monter et descendre une palissade,

– sauter au milieu d’un pneu fixé verticalement,

– slalomer entre des piquets rapprochés,

– monter, faire basculer et descendre sur une balançoire,

– sauter des haies ou des murs,

– sauter en longueur.

L’exigence de ces parcours est donc un bon moyen de discipliner et de dresser un chien.

DRESSAGE CHIENS : objectifs de l’agilité

 

Le but principal est d’abord de prendre du plaisir vous et votre chien. Ensuite, c’est de fournir à votre chien (et à vous aussi….) de l’exercice physique, toujours bon pour la santé et pour éduquer son chien.
Ensuite, cela permet aussi de dresser un chien, de le discipliner et de canaliser positivement son énergie.

Si vous désirez aller plus loin et faire de la compétition, il faudra alors être plus exigeant, s’entraîner régulièrement, scruter très attentivement ce qui peut être amélioré pour effectuer le parcours le plus rapidement et avec le moins de pénalités possible.

Quelques règle de base de l’agilité

 

Voici quelques règles de base à respecter pour bien dresser un chien à l’agilité :

– la première fois que votre chien découvre et essaye de franchir un obstacle, assurez-vous d’aller à son rythme, ne le forcez pas ;

– connaissez ses limites et ce qu’il est capable d’accomplir ;

– assurez-vous qu’il est sous votre contrôle. Ceci réduira le risque de potentielles blessures qu’il pourrait s’infliger ;

– stimulez-le et encouragez-le, même s’il échoue. Il sera motivé, n’aura pas peur et il améliorera progressivement ses performances ainsi ;

– récompensez-le quand il atteint le but ou qu’il a été performant ;

– pratiquez chaque obstacle de façon progressive puis, ensuite, plus tard, tout le parcours ;

– concluez toujours le dressage par une appréciation positive.

Alors, n’hésitez pas. C’est un bon moyen de dresser son chien avec du plaisir.
Pour tous les détails en profondeur, consultez avec profit : TOUT pour dresser un chien optimalement et rapidement.