L’entraînement à l’obéissance

Pierre

Beaucoup de personnes intéressées par le dressage pour chien ne recherchent – soit que leur chien soit vraiment un feu follet incontrôlable, soit qu’ils entendent le rendre plus calme et gentil – qu’à ce qu’il lui obéisse.

dressage pour chien

Heureusement, nul besoin de dépenser des sommes extravagantes car il est possible de dresser soi-même un chien en suivant des méthodes de qualité et efficaces comme en cliquant ici : comment bien dresser son chien soi-même.

Un bon dressage à ce niveau implique que votre animal apprenne à écouter aux commandements que vous lui donnez, et à vous obéir. Il y a plusieurs façons de procéder. Beaucoup d’experts estiment à juste titre, que stimuler positivement votre chien, le récompenser et montrer votre satisfaction quand il obéit à vos commandements, est la façon la plus efficace et directe de bien le dresser et d’arriver à vos fins.

Car votre chien sera plus à même d’internaliser et d’obéir à vos ordres quand il sait pertinemment qu’une récompense est au bout…

Il est crucial également de poursuivre et de persévérer dans le temps. C’est ainsi que ça deviendra bien ancré dans votre chien et que cela deviendra pour lui naturel de vous obéir immédiatement, sans problème.

 

Le rôle et la place de chacun, les règles à respecter, doivent être inculqués à votre compagnon, de préférence très tôt. C’est un des buts du dressage pour chien. Plus tard, votre chien risque d’être désorienté après avoir pris certaines habitudes.

Par exemple, fixez des limites à votre chien en lui faisant comprendre qu’il n’a pas le droit de toujours vagabonder comme bon lui semble. Autre exemple, concernant la nourriture, définissez un horaire précis auquel il prendra ses repas et qui est chargé de les lui donner.

Encore, à quelle heure est la promenade et qui va le promener.

Ces programmes doivent être respectés et être réguliers. Comment dresser un chien ayant ces caractéristiques.
Comment dresser un chien passe par le fait de savoir lui faire comprendre à chaque fois, avec le geste et la parole, que telle attitude n’est pas convenable (exemple, rogner les meubles).

Il sera aussi beaucoup plus gentil, il ne risquera de mordre les enfants ou autres personnes s’il est obéit bien.

Le dressage pour chien n’a que des points positifs pour vous, votre famille et votre chien.

Il n’y a que bénéfice à apprendre l’obéissance correctement et vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour éduquer votre compagnon ici : comment dresser efficacement et facilement un chien comme un PRO.

******************************************

La plus grande erreur que les propriétaires de la plupart des animaux de compagnie font est de simplement présenter un chiot ou un chien dans une maison où réside déjà un chat et de s’attendre à ce qu’ils s’entendent tout de suite. Ca ne fonctionne pratiquement jamais ainsi et ceci fait aussi partie du travail de dresser un chien dont vous pourrez apprendre les meilleurs pratiques ici : dressage pour chiens pour tous rapide et de qualité professionnelle.

Dresser un chien et introduire votre chien à minou

 

La meilleure façon de présenter à votre chat le nouveau membre de la famille est l’exposition limitée. Placez le chat dans une autre pièce quand vous aurez votre nouveau chien. N’oubliez pas d’amener ce dernier en laisse. Ceci lui fait comprendre qu’il entre dans une maison où il y a des règles à suivre et de lui fixer des limites. Cela fait partie de la démarche de dresser un chien.

Utilisez une caisse pour chiens afin de le retenir alors que vous introduisez le chat dans la pièce. Laissez le chat découvrir et flairer le nouveau membre de la famille. Si le chien aboie, grondez-le. S’il ne cesse pas, essayez de faire en sorte qu’il se taise par de plus sévères mesures comme couvrir la caisse avec une serviette. Cela peut sembler dur, mais ça permet d’établir clairement les règles concernant le partage de la maison avec un autre animal et fait partie de la tâche de dresser un chien.

Vous n’avez pas besoin de garder le chien dans la caisse tout au long de la période d’acclimatation. Mais n’oubliez pas de garder le chat dans une pièce séparée lorsque le chien sort.

Une fois que ce dernier a atteint le point où il n’aboie plus quand le chat entre dans la pièce, il est alors prêt à être sorti de sa caisse. N’oubliez pas d’utiliser une muselière, cependant, et de le garder en laisse. Le dressage pour chiens doit respecter deux points que sont la patience et la progressivité.

Si votre chien affiche de l’agression envers votre chat, corrigez son comportement fermement (évitez bien entendu la violence et de lui faire mal, tout est dans l’autorité inflexible perçue). C’est le temps de lui faire prendre conscience que le chat est un membre de sa « meute ». L’astuce consiste à le corriger quand il commence tout juste à afficher un comportement agressif envers le chat. Si vous le surprenez regardant le chat avec un regard trahissant l’envie de le poursuivre, il faut l’empêcher et corriger ceci immédiatement comme il est nécessaire de la faire quand il s’agit de dresser un chien efficacement (réaction immédiate de votre part). N’attendez pas qu’ils soient tous les deux en train de grogner et de siffler. Car le chien associera alors la correction à une menace envers le chat.

Tout en introduisant des chiots dans une maison avec des chats, veillez toujours à protéger le chiot, pas le chat. Car ses griffes sont assez aiguisées pour crever les yeux du chiot. Dans ce cas, c’est le chat qui aura besoin d’être dans une cage jusqu’à ce qu’il apprenne que le chiot est un nouveau membre de la famille.

Rappelez-vous aussi que lorsque les chiens chassent les chats, ils ne le font pas en se sentant menacés. C’est leur instinct de chasseur qui les fait poursuivre un chat, le même instinct qui les fait courir après les oiseaux ou tout ce qui bouge. Il ya eu des cas où les chiens et les chats ont vécu ensemble sous le même toit pendant des années sans aucun incident. Puis un jour, le chien voit le chat courir à travers la cour et l’instinct du chasseur se réveille subitement. Pour un gros chien, il n’y a pas besoin de beaucoup d’énergie pour tuer un chat.

Une relation chien-chat est l’une des plus difficiles à contrôler. C’est un défi indicateur quand on a décidé de dresser un chien. Procédez avec prudence. Lorsque vous êtes en présence des deux animaux, montrez à votre chien qu’il est légèrement le favori (pour éviter la jalousie du chien). Il assimilera cela au fait qu’il a une position plus haute que le chat dans la hiérarchie de la famille (même si pour vous, vous les aimez autant l’un que l’autre et ne faites pas de différence hiérarchique) et ceci préviendra toute envie du chien de se battre avec le chat pour des positions hiérarchiques et sera le gage que vous réussi à dresser un chien avec succès, sur ce point particulier.

Ne leur donnez pas à manger dans la même écuelle, même si cela peut être l’occasion de beaux clichés photographiques. Car c’est la meilleure voie pour aboutir à des bagarres et au désastre. Savoir le faire accepter d’autres animaux dans la maison, et en particulier les chats, est crucial dans le dressage pour chiens.

{lang: 'fr'}
FacebookTwitterGoogle+PinterestStumbleUponLinkedInRedditTumblrBlinklistBlogger PostDeliciousDiggDiigoFolkdFriendFeed

Dresser un chien et bâtir la confiance de l’animal

Pierre

Vous connaissez sûrement déjà. Un chien qui semble nerveux et anxieux peur pour n’importe qui ou quoi – d’autres personnes, d’autres chiens, des bicyclettes, etc…. Il va sans dire qu’un chien timide peut être un problème pour vous, le propriétaire. Le type de comportement qu’il montre et son absence totale de confiance fait qu’il sera impossible pour vous de lui donner même la formation de dressage pour chiens la plus élémentaire. Sans oublier qu’un chien craintif est beaucoup plus susceptible de se bagarrer avec ses congénères.

Inculquer la confiance elle-même peut être une notion mal comprise quand on parle de chien. Le point ici n’est pas de construire son égo (oui, ils ont un égo eux aussi), sa personnalité, au point où il deviendrait arrogant, et de lui faire croire que lui – et non pas vous – est le chef de la « meute ».

Pour tout savoir sur ce point et sur tous les autres points du dressage pour chien, n’hésitez pas à cliquer ci-dessous :

dressage chien
Dresser un chien implique toujours de lui faire savoir que vous êtes et demeurez le chef. Pour des raisons évidentes, le dressage d’un chien craintif demandera des méthodes légèrement différentes.

Comment reconnaître un chien craintif

 

Un chien timide aura sa queue bien cachée entre ses jambes et ses oreilles aplaties contre sa tête. Il abaissera sa tête – un signe certain qu’il ne se considère pas comme le leader dominant de la meute, tremblera et halètera. Si vous vous dirigez vers lui pour le caresser, il recule. Dans les cas extrêmes de peur, le chien peut uriner voire s’enfuir et fuguer.

Dressage pour chien – Les causes de la peur

 

Un chien qui n’a pas été correctement socialisé dans les premiers stades peut s’attendre à être nerveux ou timide avec les étrangers. La socialisation l’expose à d’autres chiens, d’autres animaux et aux êtres humains et, par conséquent il ne les considère pas ou plus comme quelque chose à craindre.

Un chien qui a été enfermé dans un chenil pour une grande partie de sa vie a de la difficulté relative à l’acceptation de personnes et de nouvelles situations.

Vous avez également à considérer que certaines races sont naturellement douces.

Les chiens qui auraient pu être ballottés entre les maisons ou qui ont souvent été victimes de violence sont susceptibles de souffrir de troubles nerveux.

Cependant, tous les chiens timides ne sont pas le produit d’abus. Les maladies obligent souvent un chien à perdre l’estime de soi aussi. Un chien dans la douleur ou l’inconfort ne sera pas très sociable. Vous pouvez alors le faire examiner par un vétérinaire pour vous assurer qu’il n’y a rien de grave. Les chiots qui ont eu des expériences terrifiantes sont très enclins à conserver des souvenirs de l’incident désagréable, conduisant à un comportement craintif comme un chien adulte.

Dresser un chien timide

 

Le processus de construction et de renforcement de la confiance chez un chien implique un long processus de désensibilisation. Soyez patient. Les résultats ne seront pas immédiats.

Déterminez d’abord les objets dont il a peur et exposez-le ensuite progressivement à ceux-ci. S’il a peur des gens, demandez l’aide d’un ami.

Laissez cette personne et le chien dans la même pièce, mais sans qu’elle approche de lui ou qu’elle lui prête attention. Une fois que le chien a pris l’habitude de la présence de votre ami, dites-lui d’offrir à l’animal une petite gâterie, les mains dans son dos et tournant lui-même le dos au chien. Car il s’agit d’une position non-menaçante pour ce dernier.

Une fois qu’il est habitué à recevoir des récompenses d’un inconnu, demandez à votre ami de commencer à lui parler. Les prochaines étapes seront de se tourner en face de lui et de le tapoter et le toucher doucement. Si, à n’importe quel point dans ce processus, le chien se dérobe, retournez à l’étape précédente et recommencez tout.

Si votre chien a peur de ses congénères, alors ne le présentez pas d’un coup à tout un groupe d’entre eux en espérant qu’il s’entende avec eux comme par enchantement. Emmenez-le pour une promenade en laisse dans un parc où il y a d’autres chiens avec leurs maîtres. La laisse ne doit pas être trop serrée car alors il se sentirait limité et vulnérable. Ce pourrait alors se transformer en peur, une des principales causes d’une bataille entre chiens.

Ayez une attitude calme et nonchalante parmi les autres chiens. Ils peuvent être influencés et mimer les comportements des autres êtres autour d’eux. Si votre chien remarque que vous êtes parfaitement détendu(e), il décidera qu’il n’y a rien à craindre.

Par-dessus tout soyez patient(e). Cela peut prendre des mois avant qu’il ne gagne une certaine confiance. Ne rouspétez pas et ne vous moquez pas de lui. Encouragez-le et soyez sachez lui faire des éloges quand il y a des progrès, même minimes. Offrez-lui ce qu’il aime : courir dans le parc, ses gâteries préférées. Il pourrait ne jamais se transformer en un animal sociable enthousiaste, mais finalement, il va apprendre à être plus à l’aise quand même et c’est aussi le but quand il s’agit de dresser un chien ayant ces caractéristiques.

{lang: 'fr'}
FacebookTwitterGoogle+PinterestStumbleUponLinkedInRedditTumblrBlinklistBlogger PostDeliciousDiggDiigoFolkdFriendFeed

Dressage pour chien afin de prévenir les bagarres avec les chats

Pierre

La plus grande erreur que les propriétaires de la plupart des animaux de compagnie font est de simplement présenter un chiot ou un chien dans une maison où réside déjà un chat et de s’attendre à ce qu’ils s’entendent tout de suite. Ça ne fonctionne pratiquement jamais ainsi et ceci fait aussi partie du travail de dresser un chien dont vous pourrez apprendre les meilleurs pratiques ici : dressage pour chiens pour tous rapide et de qualité professionnelle.

Introduire votre chien à minou

 

La meilleure façon de présenter à votre chat le nouveau membre de la famille est l’exposition limitée.

Placez le chat dans une autre pièce quand vous aurez votre nouveau chien. N’oubliez pas d’amener ce dernier en laisse.

Ceci lui fait comprendre qu’il entre dans une maison où il y a des règles à suivre et de lui fixer des limites.

Cela fait partie de la démarche de dresser un chien.

 

Utilisez une caisse pour chiens afin de le retenir alors que vous introduisez le chat dans la pièce.

Laissez le chat découvrir et flairer le nouveau membre de la famille. Si le chien aboie, grondez-le.

S’il ne cesse pas, essayez de faire en sorte qu’il se taise par de plus sévères mesures comme couvrir la caisse avec une serviette.

Cela peut sembler dur, mais ça permet d’établir clairement les règles concernant le partage de la maison avec un autre animal et fait partie de la tâche de dresser un chien.

Vous n’avez pas besoin de garder le chien dans la caisse tout au long de la période d’acclimatation. Mais n’oubliez pas de garder le chat dans une pièce séparée lorsque le chien sort.

Une fois que ce dernier a atteint le point où il n’aboie plus quand le chat entre dans la pièce, il est alors prêt à être sorti de sa caisse. N’oubliez pas d’utiliser une muselière, cependant, et de le garder en laisse. Le dressage pour chiens doit respecter deux points que sont la patience et la progressivité.

Si votre chien affiche de l’agression envers votre chat, corrigez son comportement fermement (évitez bien entendu la violence et de lui faire mal, tout est dans l’autorité inflexible perçue).

C’est le temps de lui faire prendre conscience que le chat est un membre de sa « meute ». L’astuce consiste à le corriger quand il commence tout juste à afficher un comportement agressif envers le chat.

Si vous le surprenez regardant le chat avec un regard trahissant l’envie de le poursuivre, il faut l’empêcher et corriger ceci immédiatement comme il est nécessaire de la faire quand il s’agit de dresser un chien efficacement (réaction immédiate de votre part).

N’attendez pas qu’ils soient tous les deux en train de grogner et de siffler. Car le chien associera alors la correction à une menace envers le chat.

Tout en introduisant des chiots dans une maison avec des chats, veillez toujours à protéger le chiot, pas le chat. Car ses griffes sont assez aiguisées pour crever les yeux du chiot. Dans ce cas, c’est le chat qui aura besoin d’être dans une cage jusqu’à ce qu’il apprenne que le chiot est un nouveau membre de la famille.

Rappelez-vous aussi que lorsque les chiens chassent les chats, ils ne le font pas en se sentant menacés. C’est leur instinct de chasseur qui les fait poursuivre un chat, le même instinct qui les fait courir après les oiseaux ou tout ce qui bouge.

Il y a eu des cas où les chiens et les chats ont vécu ensemble sous le même toit pendant des années sans aucun incident. Puis un jour, le chien voit le chat courir à travers la cour et l’instinct du chasseur se réveille subitement. Pour un gros chien, il n’y a pas besoin de beaucoup d’énergie pour tuer un chat.

Une relation chien-chat est l’une des plus difficiles à contrôler. C’est un défi indicateur quand on a décidé de dresser un chien. Procédez avec prudence.

Lorsque vous êtes en présence des deux animaux, montrez à votre chien qu’il est légèrement le favori (pour éviter la jalousie du chien). Il assimilera cela au fait qu’il a une position plus haute que le chat dans la hiérarchie de la famille (même si pour vous, vous les aimez autant l’un que l’autre et ne faites pas de différence hiérarchique) et ceci préviendra toute envie du chien de se battre avec le chat pour des positions hiérarchiques et sera le gage que vous réussi à dresser un chien avec succès, sur ce point particulier.

Ne leur donnez pas à manger dans la même écuelle, même si cela peut être l’occasion de beaux clichés photographiques. Car c’est la meilleure voie pour aboutir à des bagarres et au désastre. Savoir le faire accepter d’autres animaux dans la maison, et en particulier les chats, est crucial dans le
dressage pour chiens.

{lang: 'fr'}
FacebookTwitterGoogle+PinterestStumbleUponLinkedInRedditTumblrBlinklistBlogger PostDeliciousDiggDiigoFolkdFriendFeed

Principes basiques et fondamentaux dans le dressage de chiens

Pierre

Tous les propriétaires de chiens devraient connaître quelques principes fondamentaux car ces derniers leur seront très utiles dans la vie quotidienne.

Les commandements de base pour dresser un chien sont principalement : viens ici, assis, reste ici, attends, couché, debout, c’est bien, non, laisse ça, au pied…

Ces ordres de base devraient être appris en premier. Cela facilitera l’apprentissage de commandements plus difficiles à faire comprendre.

Pour une formation intégrale rapide et efficace, prenez connaissance de : comment dresser son chien soi-même vite et comme un pro.

La persévérance et la régularité sont requises pour dresser un chien

 

L’efficacité d’un dressage dépend beaucoup de la répétition et de la persévérance, au long de la journée. Il faut savoir aussi être concentré(e), accompagner le commandement avec le regard et le geste appropriés, ce qui renforce l’attention de votre chien.

Votre attitude positive et constructive aide beaucoup également votre animal à s’habituer rapidement, répondre à vos attentes sans difficultés et important, sans incidents très déplaisants (mouiller les tapis, détruire les chaussures, etc…).

Le ton de votre voix joue un grand rôle aussi dans l’apprentissage. Comment dresser un chien avec succès nécessite de savoir moduler sa voix pour montrer quand vous êtes satisfait(e) et lorsque vous êtes mécontent(e) des résultats.

Prenez soin de vous assurer que votre chien a bien compris vos ordres. Ne les modifiez pas en cours de route, n’usez pas de violence, car ceci aura un effet contre-productif lors du dressage de chiens.

Planifiez la durée des exercices de dressage

 

Ces périodes de dressage doivent être courtes, intenses et intéressantes pour le chien. Il ne perdra pas ainsi son intérêt, son attention et sa faculté à y répondre correctement.

Commencer avec des buts restreints (que le chien reste assis pendant 5 secondes en votre présence, puis quand vous vous éloignez de lui, puis lorsque vous disparaissez de sa vue).
Le meilleur moment pour le dressage est lorsqu’il est affamé. Il est alors très attentif.

Veillez à introduire aussi des plages de jeu durant l’entraînement.

Et terminez chaque séance sur une note positive.

Comment dresser un chien : sachez le féliciter et le récompenser quand il le mérite

 

C’est aussi un aspect-clé du dressage. Félicitez-le et récompensez-le à chaque fois qu’il a bien obéi.
Les récompenses peuvent être représentées par des temps de jeu ou de la nourriture.
Mais il faut toujours faire preuve de discipline d’abord, puis ensuite l’affection des félicitations lors du dressage de chien.

Une fois que votre chien est bien habitué à vos commandements et à vos gestes, diminuez progressivement les récompenses données.

Vous réussirez en étant juste, respectueux envers votre compagnon. Il vous considérera alors comme un mâle alpha leader.

{lang: 'fr'}
FacebookTwitterGoogle+PinterestStumbleUponLinkedInRedditTumblrBlinklistBlogger PostDeliciousDiggDiigoFolkdFriendFeed

Comment dresser un chien pour corriger son comportement

Pierre

Comment bien dresser un chien… et maintenir votre équilibre !

 

Soyons clair. Nous avons déjà beaucoup à nous préoccuper dans notre vie quotidienne (l’école, le travail, élever de jeunes enfants, etc…) et la dernière chose que nous désirons, c’est de devoir faire face à un comportement désordonné de notre chien. Exemples : Mince, il a mordu le chat du voisin ; oh la la, dans quel état il a mis mes beaux pétunias ; oh non, comment il a arrangé le canapé et j’en passe.

La première et la plus importante chose à se rappeler et à considérer comme une règle intangible lors du dressage d’un chien : c’est la constance et la répétition. Pensez à votre compagnon un peu comme à un très jeune enfant. Les chances qu’il tienne compte de vos paroles sont très minces, voire quasi-inexistantes.

Mais si ceci est constamment et patiemment répété jour après jour, ces paroles et instructions s’imprimeront dans la tête de votre chien et influenceront positivement son comportement.

Egalement, il est primordial d’établir des règles strictes et claires. Il ne faut que votre chien croit que quoi qu’il fasse, vous êtes toujours d’accord. Par exemple, s’il a l’habitude de sauter, pour exprimer sa joie, sur tout visiteur, réprimandez-le gentiment mais fermement. Et là, s’il obéit, donnez-lui une récompense et montrez que vous êtes satisfait(e).

Attention, cependant, à réagir à l’excès. Une des pires choses à faire pour bien dresser son chien, c’est de le réprimander trop sévèrement. Il aura peur de vous ainsi, car il ne comprend pas votre réaction, et cela peut avoir une incidence sur son comportement futur. Ca peut le traumatiser. Il peut développer un caractère timide et irascible (il se cache à l’approche d’autres personnes ou animaux), ou pire agressif.

Dresser un chien sur son comportement peut vous apporter, à vous et à votre chien, beaucoup de satisfactions, quand c’est pratiqué de façon adéquate. Il sera plus gentil, vous apportera au lieu de stress la joie d’être accompagné(e) d’un bon compagnon fidèle.

Les chiens sont des animaux qui vivent selon des rapports d’autorité. Le dressage de chien a toutes les chances d’un franc succès si vous savez définir les rôles de dominant respectueux de votre animal, il saura garder sa place sans rechigner, et vos rapports seront les meilleurs possibles.

Alors, sachez dresser un chien de la meilleure manière possible avec les meilleures ressources disponibles comme ici : comment dresser et éduquer rapidement et avec efficacité un chien.

{lang: 'fr'}
FacebookTwitterGoogle+PinterestStumbleUponLinkedInRedditTumblrBlinklistBlogger PostDeliciousDiggDiigoFolkdFriendFeed

L’entraînement à l’agilité dans le dressage de chiens

Pierre

Les parcours d’agilité peuvent vous procurer ainsi qu’à votre chien, beaucoup de plaisir et de bons moments. Ils nécessitent beaucoup d’énergie, une bonne coordination entre vous et votre chien et une rapidité d’analyse et de réaction de votre compagnon. Ce sport canin peut transformer votre chien de paresseux et sédentaire en chien actif et dynamique. De plus, l’agilité est une bonne pratique pour bien dresser un chien.

Cela développera aussi la confiance de votre animal envers vous, le stimulera mentalement et participera à son bon développement physique et à bien éduquer son chien.

DRESSAGE CHIENS : l’agilité, ça consiste en quoi ?

 

Assez exigeant physiquement pour votre chien, cela consiste en gros à lui faire accomplir un parcours semé d’obstacles. Vous ou un guide d’entraînement guide un chien sans laisse, à travers une stimulation gestuelle et verbale, sur un parcours d’obstacle en obstacle. Le guide doit bien connaître le parcours et le chien doit focaliser son attention sur son guide.

Un parcours typique comprend une variété d’obstacles à franchir comme :

– passer à travers un tunnel,

– monter et descendre une palissade,

– sauter au milieu d’un pneu fixé verticalement,

– slalomer entre des piquets rapprochés,

– monter, faire basculer et descendre sur une balançoire,

– sauter des haies ou des murs,

– sauter en longueur.

L’exigence de ces parcours est donc un bon moyen de discipliner et de dresser un chien.

DRESSAGE CHIENS : objectifs de l’agilité

 

Le but principal est d’abord de prendre du plaisir vous et votre chien. Ensuite, c’est de fournir à votre chien (et à vous aussi….) de l’exercice physique, toujours bon pour la santé et pour éduquer son chien.
Ensuite, cela permet aussi de dresser un chien, de le discipliner et de canaliser positivement son énergie.

Si vous désirez aller plus loin et faire de la compétition, il faudra alors être plus exigeant, s’entraîner régulièrement, scruter très attentivement ce qui peut être amélioré pour effectuer le parcours le plus rapidement et avec le moins de pénalités possible.

Quelques règle de base de l’agilité

 

Voici quelques règles de base à respecter pour bien dresser un chien à l’agilité :

– la première fois que votre chien découvre et essaye de franchir un obstacle, assurez-vous d’aller à son rythme, ne le forcez pas ;

– connaissez ses limites et ce qu’il est capable d’accomplir ;

– assurez-vous qu’il est sous votre contrôle. Ceci réduira le risque de potentielles blessures qu’il pourrait s’infliger ;

– stimulez-le et encouragez-le, même s’il échoue. Il sera motivé, n’aura pas peur et il améliorera progressivement ses performances ainsi ;

– récompensez-le quand il atteint le but ou qu’il a été performant ;

– pratiquez chaque obstacle de façon progressive puis, ensuite, plus tard, tout le parcours ;

– concluez toujours le dressage par une appréciation positive.

Alors, n’hésitez pas. C’est un bon moyen de dresser son chien avec du plaisir.
Pour tous les détails en profondeur, consultez avec profit : TOUT pour dresser un chien optimalement et rapidement.

{lang: 'fr'}
FacebookTwitterGoogle+PinterestStumbleUponLinkedInRedditTumblrBlinklistBlogger PostDeliciousDiggDiigoFolkdFriendFeed