Dresser un chien et bâtir la confiance de l’animal

Vous connaissez sûrement déjà. Un chien qui semble nerveux et anxieux peur pour n’importe qui ou quoi – d’autres personnes, d’autres chiens, des bicyclettes, etc…. Il va sans dire qu’un chien timide peut être un problème pour vous, le propriétaire. Le type de comportement qu’il montre et son absence totale de confiance fait qu’il sera impossible pour vous de lui donner même la formation de dressage pour chiens la plus élémentaire. Sans oublier qu’un chien craintif est beaucoup plus susceptible de se bagarrer avec ses congénères.

Inculquer la confiance elle-même peut être une notion mal comprise quand on parle de chien. Le point ici n’est pas de construire son égo (oui, ils ont un égo eux aussi), sa personnalité, au point où il deviendrait arrogant, et de lui faire croire que lui – et non pas vous – est le chef de la « meute ».

Pour tout savoir sur ce point et sur tous les autres points du dressage pour chien, n’hésitez pas à cliquer ci-dessous :

dressage chien
Dresser un chien implique toujours de lui faire savoir que vous êtes et demeurez le chef. Pour des raisons évidentes, le dressage d’un chien craintif demandera des méthodes légèrement différentes.

Comment reconnaître un chien craintif

 

Un chien timide aura sa queue bien cachée entre ses jambes et ses oreilles aplaties contre sa tête. Il abaissera sa tête – un signe certain qu’il ne se considère pas comme le leader dominant de la meute, tremblera et halètera. Si vous vous dirigez vers lui pour le caresser, il recule. Dans les cas extrêmes de peur, le chien peut uriner voire s’enfuir et fuguer.

Dressage pour chien – Les causes de la peur

 

Un chien qui n’a pas été correctement socialisé dans les premiers stades peut s’attendre à être nerveux ou timide avec les étrangers. La socialisation l’expose à d’autres chiens, d’autres animaux et aux êtres humains et, par conséquent il ne les considère pas ou plus comme quelque chose à craindre.

Un chien qui a été enfermé dans un chenil pour une grande partie de sa vie a de la difficulté relative à l’acceptation de personnes et de nouvelles situations.

Vous avez également à considérer que certaines races sont naturellement douces.

Les chiens qui auraient pu être ballottés entre les maisons ou qui ont souvent été victimes de violence sont susceptibles de souffrir de troubles nerveux.

Cependant, tous les chiens timides ne sont pas le produit d’abus. Les maladies obligent souvent un chien à perdre l’estime de soi aussi. Un chien dans la douleur ou l’inconfort ne sera pas très sociable. Vous pouvez alors le faire examiner par un vétérinaire pour vous assurer qu’il n’y a rien de grave. Les chiots qui ont eu des expériences terrifiantes sont très enclins à conserver des souvenirs de l’incident désagréable, conduisant à un comportement craintif comme un chien adulte.

Dresser un chien timide

 

Le processus de construction et de renforcement de la confiance chez un chien implique un long processus de désensibilisation. Soyez patient. Les résultats ne seront pas immédiats.

Déterminez d’abord les objets dont il a peur et exposez-le ensuite progressivement à ceux-ci. S’il a peur des gens, demandez l’aide d’un ami.

Laissez cette personne et le chien dans la même pièce, mais sans qu’elle approche de lui ou qu’elle lui prête attention. Une fois que le chien a pris l’habitude de la présence de votre ami, dites-lui d’offrir à l’animal une petite gâterie, les mains dans son dos et tournant lui-même le dos au chien. Car il s’agit d’une position non-menaçante pour ce dernier.

Une fois qu’il est habitué à recevoir des récompenses d’un inconnu, demandez à votre ami de commencer à lui parler. Les prochaines étapes seront de se tourner en face de lui et de le tapoter et le toucher doucement. Si, à n’importe quel point dans ce processus, le chien se dérobe, retournez à l’étape précédente et recommencez tout.

Si votre chien a peur de ses congénères, alors ne le présentez pas d’un coup à tout un groupe d’entre eux en espérant qu’il s’entende avec eux comme par enchantement. Emmenez-le pour une promenade en laisse dans un parc où il y a d’autres chiens avec leurs maîtres. La laisse ne doit pas être trop serrée car alors il se sentirait limité et vulnérable. Ce pourrait alors se transformer en peur, une des principales causes d’une bataille entre chiens.

Ayez une attitude calme et nonchalante parmi les autres chiens. Ils peuvent être influencés et mimer les comportements des autres êtres autour d’eux. Si votre chien remarque que vous êtes parfaitement détendu(e), il décidera qu’il n’y a rien à craindre.

Par-dessus tout soyez patient(e). Cela peut prendre des mois avant qu’il ne gagne une certaine confiance. Ne rouspétez pas et ne vous moquez pas de lui. Encouragez-le et soyez sachez lui faire des éloges quand il y a des progrès, même minimes. Offrez-lui ce qu’il aime : courir dans le parc, ses gâteries préférées. Il pourrait ne jamais se transformer en un animal sociable enthousiaste, mais finalement, il va apprendre à être plus à l’aise quand même et c’est aussi le but quand il s’agit de dresser un chien ayant ces caractéristiques.